Library special The Hague Academy Summer Courses 2018

Summer Courses, 9 July - 17 August

The Summer Courses are organized in two periods of 3 weeks each, one focusing on Public International Law and one on Private International Law. Since the very outset in 1923 thousands of students from over 100 nationalities have been able to attend them. Many alumni, having thus had the opportunity to meet "great names" in the field of international Law, have subsequently gone on to become themselves well-known academics, lawyers or diplomats, among other occupations.

The courses consist of lectures on general or special topics and are subsequently published in the Collected Courses series, of which there are currently over 388 volumes, ranking among the most important encyclopaedic publications on public and private international law.

The Hague Academy in a Nutshell

In the context of the movement for the establishment of peace through law, the idea of creating an Academy of International Law was raised at the Hague Conference of 1907. The Dutch lawyer Tobias Michael Carel Asser proposed a plan that envisaged more or less what the Academy was eventually to become, with courses held from July to October.

Asser was awarded the Nobel Peace Prize in 1911 and affected a part of the prize money to the Academy, while the Carnegie Endowment for Peace provided a most valuable contribution to its construction at the Peace Palace in the immediate vicinity of the International Court of Justice and the Permanent Court of Arbitration. The inauguration of the Academy was initially scheduled for October 1914 but due to the war it had to be postponed and the first courses could only take place in 1923.

Thus the Academy is a centre for teaching and research in public and private international law, with the aim of furthering the scientific study of the legal aspects of international relations. The United Nations General Assembly regularly expresses its appreciation "to the Hague Academy of International Law for the valuable contribution it continues to make to the Programme of Assistance, which has enabled candidates under the International Law Fellowship Programme to attend and participate in the Fellowship Programme in conjunction with courses at the Academy" and notes "the contributions of the Hague Academy to the teaching, study, dissemination and wider appreciation of international law, and calls upon Member States and interested organizations to give favourable consideration to the appeal of the Academy for a continuation of support and a possible increase in their financial contributions, to enable the Academy to carry out its activities, particularly those relating to the Summer Courses, regional courses and programmes of the Centre for Studies and Research in International Law and International relations" (A/RES/72/115, par. 22 and 23 of 7 December 2017).

The Academy thus is not a university and doesn't funtion in the same way. Since it doesn't have a permanent teaching staff at its disposal, the Curatorium calls upon academics, practitioners, diplomats, and other personalities whom it considers qualified to give courses, in either English or French (with simultaneous interpretation).

 


Cours d’été, 9 juillet - 17 août

Les Cours d'été, d'une durée de trois semaines en droit international public comme en droit international privé ont permis, depuis l'origine en 1923, d'accueillir plusieurs milliers d'auditeurs d'une centaine de nationalités différentes. Un grand nombre d'entre eux ont par la suite acquis une notoriété dans le monde académique, judiciaire, de la diplomatie ou d'autres encore et ont eu ainsi l'occasion de rencontrer des « grands noms » du droit international.

Les cours consistent en des conférences, sur des sujets généraux ou spéciaux qui  sont ensuite publiés dans le Recueil des cours.  Celui-ci compte aujourd'hui plus de 388 volumes et constitue une des plus importantes publications encyclopédiques en matière de droit international public et privé.

L'Académie en bref

S’inscrivant dans le mouvement pour l’établissement de la paix par le droit, la création d’une Académie de droit international est évoquée lors de la conférence de La Haye de 1907. Le juriste néerlandais Tobias Michael Carel Asser propose alors un plan correspondant à peu près à ce que sera finalement l’Académie avec des cours qui se tiendront de juillet à octobre.

Asser reçoit le prix Nobel pour la Paix en 1911 et affecte une partie de son montant à l’Académie, tandis que la Dotation Carnegie pour la paix dégage un fonds appréciable pour sa mise en place au Palais de la Paix dans le voisinage de la Cour internationale de Justice et de la Cour permanente d'Arbitrage. L’inauguration de l’Académie est prévue pour octobre 1914 mais en raison de la guerre elle sera reportée et les premiers cours pourront avoir lieu seulement en 1923.

Ainsi l'Académie constitue-t-elle un centre d'enseignement et de recherche en droit international public et privé procédant à l'examen scientifique approfondi des aspects juridiques des rapports internationaux. L'Assemblée générale des Nations Unies souligne régulièrement « la précieuse contribution » que l'Académie apporte « au Programme d’assistance, qui a permis à des bénéficiaires du Programme de bourses de perfectionnement en droit international de participer à celui-ci tout en suivant les cours de l’Académie » et note avec satisfaction le « concours que l’Académie apporte à l’enseignement, à l’étude, à la diffusion et à une compréhension plus large du droit international, et demande aux États Membres et aux organisations intéressées d’accueillir favorablement l’appel qu’elle a lancé pour qu’ils maintiennent et, si possible, augmentent leur aide financière afin de lui permettre de mener à bien ses activités, notamment les cours d’été, les cours régionaux et les programmes du Centre d’études et de recherches de droit international et de relations internationales » (A/RES/72/115, par. 22 and 23 of 7 December 2017).

Institution originale, l'Académie n'est donc pas une université et ne fonctionne pas de la même manière. Dans la mesure ou elle ne dispose d'aucun corps professoral permanent, le Curatorium, pour tous les programmes offerts fait tout les ans appel à des universitaires, praticiens, diplomates et autres personnalités, qu'il juge qualifiés pour donner un cours, en anglais ou en français (avec traduction simultanée).

[number of readers: 392]

Librarian's choices

  • 399 H 26

  • 439 H 5

  • 482 H 31

  • 399 H 57

  • 493 H 32

  • 439 H 1